Tuesday , June 18 2019
Home / belgium / Facebook and paye des ados pour espionner leur telefon

Facebook and paye des ados pour espionner leur telefon



Facebook and paye des ados pour espionner leur telefon

Facebook and the essay de contourner la politique de confidentialité d'apple en faisant appel à trois intermédiaires, trois écrans.

Facebook

Les pratiques agresives de Facebook sont à nouveau dans l'œil du cyclone aux États-Unis.

Facebook is new to the tourists. Comme de coutume, compulsive collectibles des données personalles est le pilier de un dossier compromettant dévoilé par TechCrunch.

L'enquête menee par le célèbre site américain est implacable. This article is available in the following languages: German, English, French, German, Italian, Portuguese, Spanish

En résumé: depuis 2016, Facebook fait appel à trois intermédiaires qui paient des Américains (entre 13 et 35 ans) la installer une une aplication qui collecte régulièrement les données du telefoon avant de transmettre à Facebook.

Concrete examples: This page is a web page of the facade of the company.

Facebook and paye des ados pour espionner leur telefon
L'invitation à vous enregistrement de la program de collecte des données nu fait iniirement aucune référence à Facebook.

Capture d'écran

«Vous êtes invités à participer à projet qui étudie simplement vous habitudes d'use de votre teleléphone», annonce le texte introductif.

"For 20 $ par mois (through a book cadeau virtuelle), you have installed a application on your phone and you have a tourner en arrière-plan. But what is the reason why you are analyzing the habitudes of the use of telephones and applications and the aggressive activities of a group of utilities. »

C'est qu'au fil de la demarche que le véritable que d'orchestre dévoile: Facebook. The application will be submitted to the final installer Facebook Research, a "app" of the consensus consoctée par le célèbre réseau social.

This is a demanding application that utilizes all the features of the capture of the history of the Amazon.

Parmi les données siphonnées, soulignons: les message des prives dans les des réseaux sociaux, les messages de des mesures de instantanee, dont les photos et les vidéos envoyées aux contacts, les courriers électroniques, les recherches sur le web, les informations de localization collectées par les «apps» …

Bref, Facebook signe a contrat contrat avec chaque utilisateur de l'application Facebook Research et les rémunère en conséquence.

En kind, at demarche n'a rien d'illégal.

You have to be blessed, because Facebook is piétonne sciemment la politique d'Apple en matière de confidentialité. At 'Pommer' of Cupertino (California) fait la chasse aux applications trop curieuses.

Facebook avait déjà fait les frais de cette politique, en voyant l'été dernier son «app» Onavo Protect welcome to the app store for the affaire cessante.

Please note that the Facebook page is a must-have and is available on the internet, and is available on the internet.

Suite à la publication de l'enquête de TechCrunch, Facebook and the euthanasier of the iOS (iPhone) version of the application controverse Facebook Research.


Source link