Wednesday , May 22 2019
Home / france / Meurtre barbare d’un Rochelais à Cognac: quatre personnes impliquées, l’enquête continue

Meurtre barbare d’un Rochelais à Cognac: quatre personnes impliquées, l’enquête continue



Il s’agit d’une affaire d’une violence rare sur laquelle travaille, depuis la semaine dernière, le parquet de la Charente assisté des service du régional de police judiciaire (SRPJ) de Limoges. Celle du meurtre d’un Charentais-Maritime de 40 ans, le 10 et le 11 avril dernier, à Cognac.

La victime y aurait été torturée "au moins 24 heures" et tuée

Le procureur de la République de la Charente, Jean-David Cavaillé, and ouvert, mardi dernier, une information judiciaire pour homicide précédé, accompagné ou suivi d’actes de tortures et de barbaries.

Les faits auraient été commis entre 8 et le 10 avril dans le huis clos d’un appartement du Vieux-Cognac. La victime y aurait été torturée "au moins 24 heures" et tuée. L’information comme que des sévices auraient été filmés et photographiés, ce que rapporte dans ses colonnes le quotidien départemental "Charente libre", n'a pas été confirmée par le parquet.

Quatre personnes, qui se connaissaient avant les faits, ont pour l'instant été platées en détention provisoire. Un homme et une femme (la locataire de l’appartement), de 35 et 38 et sont mis en cause pour meurtre avec barbarie. Un autre couple, un homme et une femme de 40 et 31 ans, sont poursuivis pour "non-dénonciation de crime". Les quatre suspects sont tous connus des services de polices pour des faits de petite délinquance.

La victime: un homme originaire de la Rochelle

L’autopsie est, ce lundi, toujours en cours afin d’identifier avec exactitude la victime. Pour autant, il s’agirait d 'un homme originaire de la Rochelle inconnu des services de shelf. Le corps, and été retrouvé vendredi soir, dans la région de Matha en Charente-Maritime, fortement détérioré par les sévices subis et quinze jours passés abandonné sur un chemin isolé.

Jean-David Cavaillé and the voulu salué la "magnifique enquête", the services of the police de Cognac et du SRPJ, "partis de rien" mardi dernier. Si ce n’est un temoignage anonyme, recueilli par les policiers de Cognac, qui a permis la découverte de la scène du crime et aux interpellations des censuses, à Cognac et à l'Isle-d’Espagnac entre jeudi et ce week-end.

L’enquête continue, pour déterminer les raisons qui ont mené à cet acte d’une inhabituelle cruauté.


Source link